Accueil / Le vrai du faux / Les recours, la justice… Plutôt que les urnes !

Les recours, la justice… Plutôt que les urnes !

L’an dernier alors que nous étions en pleine campagne pour les élections municipales, Antoine Vielliard multipliaient les recours envers l’équipe d’un Vrai Cap pour St-Julien de crainte qu’elle n’utilise les moyens de la Mairie (ces recours ont été rejetés).

Aujourd’hui alors que commence la campagne pour les élections départementales, qui, rappelons-le, opposera le duo Vielliard-Duclos, au président sortant Christian Monteil allié à la député Virginie Duby-Muller (UMP)  et au duo socialiste Merle-Gauthier, le Maire de St-Julien va encore plus loin !

En effet, une plainte a été déposée contre M. Vielliard au mois de décembre par une chargée de mission au Conseil Général pour vol de son agenda. Le nouveau Président du Modem 74 l’ayant subtilisé pour faire des photocopies.

Aussitôt le Maire de St-Julien a lui-même déposé une plainte pour utilisation des moyens publics pour une campagne électorale ! Il continue donc la même stratégie que pour la campagne municipale…

Pour terminer je me permettrai donc de lui donner un conseil : « Laissez parler les urnes, après tout, cela ne vous a pas trop mal réussi lors de la dernière élection ! ».

 

3 commentaires

  1. En fait, reconnaissons lui cette qualité, cet homme est d’une très grande habileté manuelle: main courante avec les adversaires et main baladeuse avec les agendas…….Attention toutefois, à trop vouloir mettre son nez partout pour jouer les « chevaliers blancs », on risque de se retrouver en vulgaire « chevalier d’Eon ».

  2. je trouve surtout qu’il passe beaucoup plus de temps à espionner les autres qu’à se préoccuper des choses importantes pour notre ville et notre canton. Mais c’est surement parce que sa seule préoccupation c’est de se faire élire !

  3. ……..Sauf que cette fois ci, bien qu’ayant mis tout son poids dans la balance et ce n’est pas peu dire, Tonio s’est pris les pieds dans le tapis, les électeurs l’ont en quelque sorte fait « trébuchet(r) ». J’oserai une explication: selon moi il a trop pesé sur un plateau (balance) et pas assez sur l’autre (télévision). Les mauvaises langues disent qu’il avait peur que sa colistière ne pèse pas suffisamment ses mots devant les caméras. Je n’y crois pas un seul instant. Une femme qui susurre si bien à l’oreille des chevaux n’aurait eu aucune difficulté à mettre au « pas » ses adversaires. Bref pour le maire, la balance a penché du mauvais coté mais c’est un mal (pour lui) pour un bien (pour nous). Il va pouvoir alléger son agenda et ainsi s’occuper des TAP que les parents poussent et qui vont d’avant en arrière et d’arrière en avant.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top