Accueil / Infos sur le vif / Ni Robin des bois ni Guillaume Tell……

Ni Robin des bois ni Guillaume Tell……

Non tout simplement la compagnie des archers de Saint Julien qui depuis sa création en 1988 ne cesse de tirer des flèches (rassurez-vous pas empoisonnées du tout) sur toutes les cibles de la région !

Plus de 40 adhérents, hommes et femmes de tous âges, et plus de 30 jeunes de 8 à 17 ans , originaires de tout le canton, s’ entraînent  assidûment en salle (halle des sports de Saint Julien les mardi et jeudi à 20H30 sur cibles de 10 à 30 m) ou à l’extérieur près du stand de tir des douanes (ouvert tous les jours) sur des cibles à 70 m (1), à 50 m (2) , à 30 m (2) et enfin à 20 m (1). Un chalet (ouvert aux seuls Saint-Juliennois) permet de ranger la ciblerie. La licence est obligatoire pour l’utilisation des ces cibles.

Les objectifs du club sont simples, clairs et très précis

  • Développer le tir à l’arc auprès des jeunes, adultes et vétérans (à titre anecdotique, le plus vieil archer de la ligue Rhône-Alpes a 94 ans).
  • Pouvoir tirer en toute sécurité. N’oublions pas que l’arc est une arme.
  • Avoir du plaisir à tirer : juger un camarade n’est pas de mise au club et l’entraide, la solidarité et l’esprit de famille sont de rigueur. La compétition n’est pas le but ultime. Certains ne voudront jamais faire de compétition mais ceux qui au contraire le désirent pourront se tourner vers le club d’Annemasse qui fait partie de l’élite de la discipline et avec qui les archers de Saint Julien entretiennent les meilleures relations.
  • Intégrer les jeunes dans une discipline qui nécessite beaucoup de modestie et surtout de respect : de soi-même tout d’abord en connaissant ses limites, de son matériel ensuite en utilisant des matériels adaptés et enfin, conséquence des deux premiers points respect de l’autre partenaire ou adversaire. Tout cela se décline avec des mots comme contrôle de soi, patience, concentration.

Simplement comme l’explique Jean-Pierre Meynard, l’historique président du club : « si tu répètes le même geste, tu dois obtenir le même résultat ». Pour inculquer ces valeurs, 4 entraîneurs diplômés et 4 initiateurs de très bonne expérience encadrent cours et entraînements.

En outre Saint Julien est devenu le pôle départemental de la formation des arbitres de Haute-Savoie. L’encadrement et la formation des jeunes n’est donc pas un vain mot au club ! Celui-ci vient d’ailleurs d’être labellisé « bronze » par la FFTA pour la qualité de son encadrement et de ses équipements.

  • Et enfin un objectif qui n’est pas le moins important, le développement du Handisport. Le tir à l’arc se prête parfaitement bien à sa pratique par les personnes handicapées s’adaptant à la plupart des handicaps. Des formations existent et une personne du club en suit une pour, en 2 ans, devenir entraîneur diplômé handisport.

Bien me direz vous, intéressant tout ça mais en ces temps difficiles, ça coûte combien ?  Pas tant que ça vous répondrais-je. Voyez un peu :

  • Licence fédérale FFTA annuelle obligatoire (assurance) : Adulte 62 €  | Enfant 40 €
  • Cotisation club (demi tarif pour le deuxième membre de la même famille) : Adulte 55 €  |  Enfant 40 €
  • Kit obligatoire : carquois, flèches, protège bras : 40 €

Et l’arc me direz-vous ? Et bien sachez que pendant les deux ou trois premières années, le club pourra mettre à votre disposition du matériel de qualité. Par la suite il faut savoir qu’ une bonne entrée de gamme vous coûtera environ 400 €, les prix pouvant monter assez haut pour du matériel top gamme destiné à la compétition.

Alors, n’hésitez pas à aller à la Halle des sports ou au pas de tir près du petit lac d’Ogny ( en sortie de Saint Julien en direction de Viry) pour vérifier que même à 10 m, c’est pas toujours facile de jouer les Guillaume Tell ou les Robin des bois et d’ailleurs le président ne m’a pas caché (mais ça surtout ne le répétez pas) qu’ à ces deux grands héros, il  préférerait qu’un petit Eros vienne planter 2 flèches à ses archers et archères pour que plein de petits archers et……………… je vous laisse deviner la suite.

Un commentaire

  1. ah… ça me donne envie d’y aller faire un tour, ne serait ce que pour croiser Eros!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top