Accueil / Tribune libre / A l’EHPAD, ça continue !!!!

A l’EHPAD, ça continue !!!!

La même semaine : une augmentation substantielle des tarifs et, dans le même temps, le samedi, des résidents qui doivent rester couchés, faute de personnel !!!! Cherchez l’erreur !!!

1-Tarifs :
Les nouveaux tarifs fixés par le Conseil Général, applicables à compter du 1er mars 2016, viennent d’être communiqués aux familles :
– prix de journée hébergement en chambre simple : 59,60€ par jour (au lieu de 55,57€), soit 1847,60€ pour un mois de 31 jours (au lieu de 1722,67€), soit une augmentation de 7,30%.
– tarif journalier dépendance pour ma parente en GIR 1-2 (selon grille nationale évaluant le degré de perte d’autonomie) : 23,31€, soit 722,61€ pour un mois de 31 jours (au lieu de 20,87€), soit une augmentation de 11,7%.
Sur cette somme le Conseil Général prend en charge 527,93€ au titre de l’APA (Aide Personnalisée d’Autonomie). Reste donc à la charge du résident une participation de 194,68€, soit une augmentation de 11,7%.
Prestation entretien du linge : 35,55 € mensuel
Soit une facture de 2077,83€  pour un mois de 31 jours, soit une augmentation de 7,55%.
A titre comparatif, en 2009, le prix de journée d’hébergement était à 47,15 € et celui de la dépendance en GIR 1-2 à 14,90 €.
Soit une augmentation de près de 34% en 6 ans !!!!
Ne serions-nous donc pas en droit d’attendre un minimum de qualité ?

2-Services :
Et pourtant, le samedi 30 avril, je trouve ma parente au lit, en chemise de nuit, à 16h. Le personnel, en nombre insuffisant, l’a avertie dès le matin qu’elle ne serait pas levée ce jour-là !!! Raison invoquée par la Direction le lundi suite à mon appel téléphonique : défection de dernière minute d’une intérimaire ! Facile !!
Effectivement, une majorité du personnel soignant est intérimaire, envoyé souvent à la journée à l’EHPAD, sans formation, (certains ne sachant même pas comment lever de son lit une personne handicapée !!).
De plus, au fil des mois, les services imputés aux familles ne cessent d’augmenter : un pédicure de ville est appelé pour couper les ongles des résidents, moyennant la somme de 35€ par intervention (jusqu’à l’année dernière, tâche effectuée par les aides soignantes) ; appel fréquent pour fournir des médicaments non délivrés par la pharmacie de l’hôpital (dernier exemple : de l’ultra-levure !), …

Seul commentaire : quand nos dirigeants prendront-ils vraiment conscience du problème de la dépendance et du vieillissement de la personne âgée dans notre pays ? Je crains qu’il ne soit déjà bien tard !!!!

3 commentaires

  1. Qu’est-ce que c’est triste, quel manque de respect pour nos aieux.
    Cela fait vraiment beaucoup de peine. Quand une société n’est plus capable de s’occuper de ses anciens et de sa jeunesse, c’est qu’elle va mal

  2. Michelle merci pour ton texte qui suscite de ma part quelques questions:

    En 2014, Tonio prenait l’engagement 27:  » Comme indiqué dans la précédente note, le nombre de personnes âgées de plus de 75 ans a doublé depuis 15 ans à St Julien. Ce n’est qu’un début. Une société qui va bien est une société qui s’occupe à la fois de ses plus jeunes et de ses plus anciens. La municipalité devra faciliter la construction d’un nouvel EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) à l’hôpital de St Julien. Ce projet est sous la responsabilité de l’hôpital de St Julien, cependant la commune devra faciliter la mise en œuvre de ce projet. Au travers des règlements d’urbanisme qui devront le rendre possible. En facilitant les interactions entre l’hôpital et le conseil général et si nécessaire en contribuant au financement à la mesure de ses moyens ». Depuis 2 ans pour moi, silence assourdissant de la mairie…. selon toi ?

    Elections départementales de Mars 2015: le binôme candidat avait promis un règlement rapide de la question. Confirmation par le directeur général du Change dans le Messager du 22/10/2015 qui parle d’une démolition de la maison de retraite pour en reconstruire une sur le même terrain pour un montant de 20 millions d’euros. C’est dans les tuyaux dit-il; Ok mais as tu une idée de la longueur des tuyaux ???

    Et enfin le conseiller Michel De Smedt s’était inquiété dans le même Messager des nouveaux tarifs de l’EHPAD après cette rénovation ou cette reconstruction. Réponse du directeur:  » Il n’y aura pas de miracle malheureusement. Plus vous avez de locaux neufs, plus le prix à la journée va augmenter »

    Et là tu nous dis que sans rénovation, démolition, reconstruction, les prix augmentent et que le service se dégrade…….Payez plus pour profiter moins…….Cela fait réfléchir.

    Donc Michelle , j’aurai tendance à dire à la lecture de ton article  » les morts de demain financent ceux d’après demain » et c’est bien triste.

    Merci de nous avoir alertés car nous n’allons pas toujours chercher les informations et le blog doit servir à cela

  3. aïe aïe aïe, va falloir faire provision de cyanure…

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top