Accueil / Tribune libre / A quoi ça sert le cochonnet si t’as pas les boules……….
A quoi ça sert le cochonnet si t’as pas les boules……….

A quoi ça sert le cochonnet si t’as pas les boules……….

A quoi ça sert le cochonnet si t’as pas les boules……….

………et eux justement, ils les ont les boules, nos amis de la pétanque de Saint Julien. 240 au minimum soit à 2 boules par joueur dirons-nous…….je vous laisse calculer le nombre de mordus qui tous les jours viennent à la Paguette pointer, tirer et au bout du compte partager leur passion entre amis.

Hé oui 120 passionnés et passionnées (une bonne douzaine) font vivre ce club depuis maintenant cinquante ans. Car en effet, cette année 2015  la pétanque juliénoise fêtera ses cinquante ans d’existence. L’occasion pour le club d’inviter tous ses homologues de Haute-Savoie autour d’un grand concours à la Paguette, fin Mars, où plus de.60 équipes sont attendues.

Puis fin Novembre, le 28 exactement, changement de décor. Ce jour-là, sous la houlette des « Choucas », orchestre connu et reconnu, ce ne seront que doublettes mixtes jouant sur des airs de valse, tango et java et personne ne sera fanny !!!! Ce sera à la salle des Burgondes et tous les sympathisants seront bien sûr les bienvenus. Auparavant se sera tenu le congrès départemental de la fédération de pétanque de Haute Savoie (salle du Savoie à 14H00) où toutes les autorités discuteront de l’avenir de la pétanque régionale.

Mais au fait qui sont ces 120 joueurs et joueuses ?

Eh bien des juliénoises et juliénois et aussi des habitants d’autres villages des environs qui sont des licenciés pouvant participer aux compétitions organisées par la fédération nationale ou de simples adhérents pratiquant leur sport en l’entendant comme loisir et détente. Toutes les possibilités sont donc offertes sur les terrains couverts (ou 12 jeux peuvent être développés simultanément) ou extérieurs (30 jeux simultanés). A ce propos, il faut signaler que la piste extérieure est considérée comme une des plus belles de Haute-Savoie par sa capacité d’accueil et son environnement : sous les arbres, tout près d’une rivière et des bois. Un petit paradis !!!!! Comme me disait le vice-président « il ne manque que la mer et les mouettes » rectifiant aussitôt après « oui mais il y a deux ans, dans le champ en face, de l’autre côté de la route, j’ai pu voir une centaine de cigognes se poser, se reposer quelques minutes puis reprendre leur vol. Là on arrête de jouer et on admire le spectacle » Un petit paradis comme nous le disions !

Et tout cela pour combien  me direz-vous ? Pour pas cher du tout vous répondrai-je. 30 €/an pour une carte de membre et 10 € de plus si vous voulez avoir votre licence fédération.

Dans le premier cas vous pourrez disputer des parties acharnées au sein du club, vous détendre et participer aux repas.

Dans l’autre vous pourrez accéder aux compétitions nationales tout en profitant de l’ambiance amicale qui règne dans le club.

Deux autres choses importantes à signaler : sans la présence de leur madelon, Luciana qui vous servira au bar un Cerdon de derrière les fagots qui vous réconcilie avec la vie, le club ne serait pas tout à fait ce qu’il est et il ne sera plus tout à fait comme avant, en effet un de ses plus fervents supporters, bouliste convaincu, Raymond Roussy a décidé d’aller jouer à un échelon plus élevé et de lancer le cochonnet unpeu plus haut. C’est la vie qui va mais n’entame pas le moral de nos boulistes.

Alors maintenant que les beaux jours reviennent, en vous baladant à la Paguette, n’hésitez pas à entrer dans le boulodrome et à boire un coup de Cerdon servi par Luciana. C’est amical, cordial et chaleureux.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top