Accueil / Tribune libre / Future école de Chabloux

Future école de Chabloux

Nombreux sont ceux qui l’attendent avec impatience…

Notre municipalité y travaille, développant deux projets foncièrement différents, dont un à fort impact sur la morphologie du quartier qui semble avoir sa préférence…

Des rumeurs/informations circulent.

A quand une information ? Peut-on espérer une consultation des St-Juliennois quant au choix du projet le plus approprié ou nous sera-t-il imposé ? L’opposition participe-t-elle à la réflexion ?

Beaucoup de questions partagées par les parents d’élèves et les riverains, actuellement sans réponses !

3 commentaires

  1. Quoi? un grand groupe scolaire sur le site de Chabloux? Toutes les écoles maternelles et primaires + les cantines afférentes rassemblées sur un seul site? Ce serait aller à contre sens de tout ce qui est préconisé depuis plus de 20 ans, à savoir privilégier les petits groupes scolaires, favorisant l’intégration et le suivi des enfants, sans parler de l’intégration des familles de ces enfants par les liens qui peuvent se développer dans le contexte d’un petit établissement.
    A l’heure où on nous parle de concertation, de convivialité, et de transparence, un projet d’école doit être élaboré avec tous les acteurs concernés et en tenant compte des recherches pertinentes faites précédemment sur le sujet par des gens compétents en matière d’éducation et de société. Où peut on se procurer les détails de ce ou de ces projets?

  2. Bien entendu toutes les écoles ne seraient pas regroupées sur ce site.
    Deux questions se posent dans ce projet : la taille de l’école (24 classes), et sa configuration (tout regroupé sur le terrain de Chabloux avec un immeuble à la place de l’élémentaire du Buloz, ou une maternelle sur ce terrain avec Buloz rénové).

    – la taille de l’école : pensons à l’intérêt de nos enfants. En plus du problème de la vie dans l’école avec de tels effectifs, c’est aussi la question du chemin à faire par l’enfant pour aller à l’école, obligatoirement en voiture vu la distance. Que voulons-nous ? Un trajet à pied, accompagné par un parent, un voisin et les copains, ou un trajet en voiture, avec un parent stressé par les embouteillages, par le manque de places de stationnement, qui finalement jette son enfant sur le trottoir pour aller plus vite ?

    – la configuration : premier choix, un projet économe en espace public, qui réhabilite Buloz et offre une école maternelle entourée de verdure, verdure accessible aussi aux habitants du quartier. Certes, les deux écoles seront éloignées de quelques centaines de mètres.
    Second choix, un projet utilisant tout l’espace du terrain de Chabloux et qui fait perdre du terrain public (si précieux à St-Julien) en remplaçant Buloz par encore un autre immeuble. Encore plus d’urbanisation du quartier, là où le projet d’aménagement prévoyait de la verdure !

    Faut-il se laisser séduire par l’idée d’une belle école toute neuve pour les maternelles et les élémentaires ? Aujourd’hui, est-il acceptable de penser qu’un bâtiment vieux de 40 ans ne peut pas être rénové ? Entendre qu’il est préférable de détruire une école dont la réputation est mauvaise après de certains, n’est-ce pas un terrible constat d’échec ?

    Même si on tente de nous rassurer en nous disant que les deux projets on leur chance, disons haut et fort ce que nous souhaitons pour nos enfants et pour la vie du quartier de Chabloux !

  3. Bonjour
    Il est difficile de répondre sur des dossiers qui se travaillent dans l’ombre des bureaux de la Mairie ? Transparence avez-vous dit Monsieur le Maire !!
    Apparemment deux études ont été lancées, l’une concernant les secteurs scolaires, l’autre une étude de faisabilité concernant la création du nouveau Groupe Scolaire de Chabloux .L’étude sur les secteurs scolaires ont été confiée au bureau « Territorial »….. Et à ce jour aucun point d’étapes n’a encore été fait ni en commissions ni avec les parents d’élèves (à notre connaissance).
    Je ne peux parler donc que de l’étude confiée au CAUE lors du dernier mandat. Cette étude avait pour objet d’analyser les besoins d’accroissement de la capacité scolaire et avait conclu à l’extension de l’école du Puy Saint Martin (en cours de construction) et un projet de réorganisation et de construction sur les sites de Buloz et de Chabloux. Le besoin global avait été estimé à 24 classes soit 10 maternelles et 14 primaires. Notre choix , à l’époque , s’orientait plutôt sur la construction d’un groupe scolaire maternel sur le site de Chabloux et une restructuration de la primaire de Buloz pour la porter à 14 classes en la rendant conforme aux normes handicapées et énergétiques. Le nouveau groupe scolaire devait s’accompagner d’une restauration scolaire et de locaux périscolaires complémentaires.
    La future école doit, bien sûr, devenir un élément de centralité du nouveau quartier mais aussi un point de liaison et d’échange entre le quartier ancien et le nouveau quartier mais elle ne doit pas concentrer 700 élèves sur un même équipement.
    Je pensais que l’étude sur les secteurs scolaires permettrait de réfléchir, voire de repenser, l’implantation de nos groupes scolaires sur notre territoire. Ainsi le développement du quartier de la gare pourrait intégrer une réserve foncière pour placer, dans le futur, un groupe scolaire situé à l’est de notre ville,
    La méthode de concertation et de travail de réflexion en commission avec les élus me surprend, m’inquiète et me semble aujourd’hui plus près de la tromperie que de la transparence promise.
    A suivre…..
    Michel De Smedt

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top