Accueil / Tribune libre / Laissez parler les petits papiers…

Laissez parler les petits papiers…

A peine élu maire en Mars 2014, Tonio informait la population que la ville était pratiquement en faillite, sous la menace d’une mise sous tutelle par la chambre régionale des comptes. Le préfet allait gérer la commune taillant à la hache dans les budgets et licenciant à tout va. Bref c’était pratiquement « Apocalypse now ». A l’appui de ses dires une étude du cabinet Stratorial dans laquelle il était dit qu’une économie annuelle de 3 millions d’euros sur le budget de fonctionnement était nécessaire pour « réduire que de 50% nos dépenses d’investissement par rapport aux dix dernières années soit 3 M€ par an ». Un peu plus tard, il rectifie le tir, sur le budget de fonctionnement il s’agit bien d’une économie de 3M€ mais sur la mandature et ça change quand même la donne ! On passe de 3M€/an à moins de 1M€/an. Vous m’accorderez que l’effort n’est pas tout à fait le même.

Et pour cela Tonio lance une grande consultation auprès des citoyens. Ceux-ci sont invités à faire part de leurs idées d’économies sur des petits papiers déposés dans des boites placées aux endroits stratégiques de la ville. Une grande com est organisée par le maire qui passe au journal de France 2 pour présenter sa géniale initiative et la France entière peut voir les post-it citoyens censés apporter des solutions définitives aux graves problèmes financiers de la ville.

Un an après les petits papiers n’ont pas trop parlé. Pour la petite histoire et en exagérant à peine, cette boite à idées a permis de supprimer les boites de chocolat offertes au personnel communal à Noël, à modifier le conditionnement du sucre dans les cantines scolaires, à supprimer le goûter dans les écoles maternelles et des choses un peu plus sérieuses comme l’extinction de l’éclairage nocturne qui de l’aveu même de Tonio n’engendrera pas de grandes économies mais préservera la qualité de vie nocturne du grand capricorne. Soit.
Et maintenant Tonio nous apprend que grâce aux efforts de tous et sous sa houlette, la ville a retrouvé sa capacité d’investissement de 2010 alors qu’elle perdait 500 000 € de capacité d’investissement jusqu’ à aujourd’hui. Ah la gestion de bon père de famille ! Merci papa.
Sauf que quand même pour rétablir un peu de vérité :
– Il retrouve 600 000 € oubliés car mal imputés dans la comptabilité de la ville (bravo Tonio).
– La taxe sur les parcelles constructibles non bâties rapporte plus de 250 000 €. (merci Hollande).
– Le taux de change favorable des fonds frontaliers rapporte plus de 500 000 €. (merci l’économie).
– Les taxes foncières du nouveau quartier Chabloux rapportent plus de 300 000 €. (merci la municipalité socialo-communiste précédente).
– Total : 1 650 000 € en restant assis dans son fauteuil pourrait -on dire ! Et du coup on retrouve des excédents de fonctionnement de plus de 2M€.

En une année nous passons de « Peur sur la ville » à « Plus belle la vie », ce qui permet entre autre d’embaucher 2 policiers municipaux supplémentaires et de mener des études à 100 000 € sur l’aménagement du centre ville (la liste n’est pas exhaustive). Bon moi je veux bien mais c’est donc que la situation financière de la ville n’était pas aussi dramatique que cela sous la précédente mandature. Au fond il a adopté la politique du président du conseil régional (vous savez l’homme à l’anorak rouge). J’ai trouvé une situation dantesque et je vous en ai tiré, remerciez moi ! Tout ceci grâce à un système connu : on minore les recettes et on majore les dépenses comme par exemple un fait anecdotique mais significatif : le budget des cérémonies commémoratives fixé à 90 000 € pour un coût effectif de 35 000 €. Il suffit de supprimer quelques cérémonies budgétées et le tour est joué. Un simple coup d’oeil sur le résultat de l’exercice 2015 le confirme: moins 900 000 € en dépenses de fonctionnement sur le budget prévu et plus 2 000 000 € en recettes supplémentaires sur le prévisionnel (documents ci-dessous)
Amateurisme ? Calcul politique ? Chacun se fera son idée.
Et puis cerise sur le gâteau, en 2017 la baisse des dotations de l’état sera réduite de moitié. On récupère donc plus de 175 000 €. A nouveau merci Hollande.

Bien je sais tout cela est un peu aride et pas très glamour mais si personne ne s’y colle à un certain moment, on risque de se faire anesthésier par le « beau au bois dormant….. »

Bon et une dernière pour la route : le même beau, dans un courrier aux habitants de Norcier, indiquait qu’il avait financé sur ses propres deniers un recours contre le dernier PLU. Il a perdu et a été condamné aux dépens (a savoir verser 1000 € à la commune) Sans entrer dans les détails de l’affaire, je voudrais dire qu’il a demandé à la commune de ne pas verser cette somme, et que cette faveur lui a été accordée, un vote du conseil municipal l’atteste. Ah la mémoire sélective…..

Les documents sont téléchargeables ici.

Un commentaire

  1. En désespoir de cause, je voudrais demander à la majorité toniesque (sans espoir de réponse), à la minorité de droite et à la minorité des moulins à vent si les économies à faire sont de 3 millions d’€ sur la mandature ou par an ??? On savait que Tonio n’était pas bon en orthographe mais en calcul il me semble aussi assez défaillant, il remet çà le 11 Août dans son blog ….à propos de la présentation de Marie….entre 3 millions d’économies par an et 3 millions d’économies sur 6 ans, petite différence quand même. Merci de vos réponses mesdames et messieurs les élus.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top