Accueil / Tribune libre / L’extension de l’école du Puy St-Martin, un projet phare de l’ancienne municipalité mené à son terme
L’extension de l’école du Puy St-Martin, un projet phare de l’ancienne municipalité mené à son terme

L’extension de l’école du Puy St-Martin, un projet phare de l’ancienne municipalité mené à son terme

Samedi 23 janvier 2016 a eu lieu une journée portes ouvertes de l’extension de l’école du Puy St Martin.

Cette extension a été programmée dès 2012 par l’équipe municipale précédente qui a porté ce dossier jusqu’au DCE (dossier de consultation des entreprises). Les principaux objectifs étaient de créer des salles de classes complémentaires, offrir une salle d’activité pour les activités périscolaires et créer une cuisine de réchauffage et une salle de restauration permettant d’accueillir les enfants de maternelle. Cette première salle de restauration amorçait la volonté de la municipalité de l’époque d’évoluer, au moins pour les enfants en âge maternel, vers une restauration sur place.

Avant de présenter cette nouvelle école, je voudrais regretter ici le manque de respect de notre premier édile par rapport à Jean Michel Thenard , présent lors de cette inauguration mais ni salué, ni cité . Jean Michel, lors de ses deux mandats invitait systématiquement Henri Joubert et n’oubliait pas de l’associer aux hommages qui lui revenaient. Autre temps, autres mœurs !! Et pourtant le respect des autres et du travail fourni, la continuité républicaine sont des valeurs qui sont enseignées dans nos écoles !!

Enfin ! Passons au véritable objet de ce texte: cette extension qui semble une réussite et nous remercions ici tous les acteurs, élus, fonctionnaires, entreprises, architectes pour la qualité du produit  et pour avoir livré dans les temps ce nouvel équipement qui a couté de l’ordre de 2 400 000 € en assumant un déroulement de chantier sans soucis.

L’école telle qu’elle apparaît maintenant est composée de trois bâtiments, construit de la fin des années 80-début 90 à 2015.

Voici ce qu’en pense Noémie Galley Bonnamour, parent d’élève :

« Des bâtiments qui sont à l’image du quartier : différents, complémentaires et cohérents. Les deux premiers sont reliés par le bâti et le « petit dernier »  par la nouvelle cour. 

Dernier-né des bâtiments, l’extension a été investie par les enfants, enseignants et équipe périscolaire à la rentrée de janvier 2016. 

Il se compose de :

* 3 salles de classe :

2 sont utilisées pour les classes de CM1-CM2 et une devrait être dédiée au périscolaire et permet d’avoir une marge pour une éventuelle ouverture de classe.

Les classes sont connectées  intenet (4 pc élèves + 1 portable prof+vidéoprojecteur interactif qui a ravi les petits – et les grands- lors de la démonstration)

* une salle  de 98 m² : cette salle accueille les activités périscolaires mais aussi  la restauration des classes de maternelle et CP en ce mois de janvier (60 enfants qui ne prennent donc plus le car pour le centre de restauration de Cervonnex).

L’intérieur du bâtiment est déjà bien aménagé, les porte-manteaux sont présents et mêmes de très beaux casiers à chaussons-chaussures. Des lavabos pour se laver les mains. On attend encore les essuie-mains qui ne sont pas arrivés à ce jour.

Les murs bruts et l’habillage en bois brut avec de grands baies vitrées forment un beau mariage moderne.

La communauté éducative reste quand même perplexe sur les grandes baies vitrées où l’affichage est impossible sous risque de casser les vitres (la température serait trop forte entre les vitres, ce qui s’est passé derrière un canapé à la MIEF).

Les espaces d’affichage sont restreints, ce qui est un peu regrettable dans une école.

Le bâtiment est respectueux de l’environnement, avec un système de double flux pour le chauffage-climatisation (pas de perte énergétique), un toit végétalisé, une isolation renforcée. La terre extraite pour les travaux a été totalement utilisée pour le remodelage autour du groupe scolaire, la création du parvis d’entrée et le lien avec la plate-forme du gymnase.

Je ne peux pas rentrer dans les détails techniques, car bien que j’aie suivi 2 visites, j’ai de la peine à retranscrire correctement ce que j’ai entendu.

A l’extérieur, point de peinture, le matériau est brut, plus facile à entretenir. Mais la façade propose une fresque en relief, avec notamment un arbre, qui pourrait être le rappel du grand chêne de la maternelle, que l’ancienne directrice de la maternelle partie à la retraite adorait.

Ce qui est intéressant dans la construction de ce bâtiment c’est aussi pour les usagers de l’école et du quartier, le remodelage de l’espace devant l’école, qui est aussi un lieu de lien social et de passage. Le parvis est une grande réussite, il permet un vaste lieu de rencontre parents-enfants, éloigné des voitures et extérieur à l’école.  Petit bémol concernant l’aménagement des espaces verts : la pelouse a été plantée mais pas tout de suite entretenue, elle a perdu de sa superbe en peu de temps. 

Panneaux d’information, bancs, arbres, poubelles, des lampadaires performants presque tout y est.

Et oui, presque tout, car, on trouve toujours des petites choses à rajouter… une poubelle avec des sacs « toutounet », et aussi : le retour de l’attache-vélos. Et pourquoi pas l’arrivée d’un nouveau parking vélo couvert pour les enfants de l’école ? Et oui, c’est quand même plus sympa de revenir en vélo de l’école sans avoir les fesses mouillées, par la pluie et même le brouillard. Pas besoin de quelque chose de sophistiqué, il faudrait juste un toit.

N’oublions pas que donner la possibilité aux enfants de venir en vélo, c’est aussi limiter les voitures pour ceux qui sont le plus loin de l’école !

Restons dans les extérieurs et parlons de la cour : côté nouvelle cour, seuls des gradins sont prévus. Ce qui est assez regrettable quand on connaît le manque d’équipement des cours de récréation du groupe scolaire (pas de cage de foot, pas de panneaux de baskets, pas de table de ping-pong par ex). Je ne sais pas si la poubelle extérieure de la cour est en attente de livraison, mais pour l’instant, pas de poubelle dans ce nouvel espace.

Les parents de l’école se réjouissent de l’arrivée de la restauration pour les maternelles et CP dans le groupe scolaire. C’est moins de fatigue pour nos petits et plus de facilité pour tous au quotidien. Les enfants sont servis par leurs ATSEM, qui nous les « cocolent ». Si ce système (déjà en place auparavant) est une chance pour nos petits c’est malheureusement dur pour le personnel, qui a une courte pause après le repas des petits.

Une personne de service qui travaillait auparavant à Cervonnex s’occupe de l’intendance (mise en température des plats, mise en place et rangement des tables, nettoyage de la cuisine).

Si c’est un plus pour notre école, c’est aussi un plus pour les enfants qui vont à Cervonnex, car cela a aussi déchargé le centre et permet aux enfants de manger (on l’espère plus sereinement aussi) sur un seul service.

Côté périscolaire ce gain de place est aussi une véritable respiration pour les enfants et les animateurs, avec 2 nouveaux espaces, ce qui permet de faire différents groupes d’activités sans être tassés.

Voilà, c’est presque la fin de ce billet, vous avez ma vision de cette visite.

Nous espérons en tant que parents et habitants du quartier que la nouvelle grande salle pourra aussi être utilisée par les parents d’élèves pour des réunions ou des actions, par le Sou des écoles pour des moments conviviaux dans notre quartier. Pour que ce bâtiment ne soit pas un bâtiment « froid » hors des moments scolaires. Et pourquoi pas par l’association de quartier ?

Certes le bâtiment est beau comme des parents l’ont souligné, mais n’oublions pas nos autres bâtiments, dans la même école ou dans les autres groupes scolaires, qui attendent des aménagements et modifications, parfois pas si complexes et onéreux que cela à mettre en place. Des arbres, des dérouleurs de papier toilette, parfois, il en « faut peu pour être heureux », ne l’oublions pas !

Et nos « vieilles « écoles peuvent aussi apporter le charme de l’ancien tout en s’adaptant aux nouvelles pédagogies !! »

 

 

Un commentaire

  1. Les habitants du quartier avaient eu un papier dans leur boîte aux lettres du changement de circulation dans la rue le temps des travaux … À cause des camions, bus… Maintenant les travaux sont finis et le sens de circulation est toujours le même ! Nous en avons marre de faire tout le tour à chaque fois ! Il devrait y avoir un sens interdit avec le sauf riverains ! Vous avez pensé à la pollution, notre essence, nos amortisseurs (car le revêtement est tout abîmé !)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top