Accueil / Tribune libre / Patrimoine ou « pas trimoine » ?

Patrimoine ou « pas trimoine » ?

Décidément, aller s’asseoir en arrière salle pendant le Conseil Municipal est un exercice qu’on devrait faire plus souvent. Ce mois par exemple, je me suis offert une petite soirée à la mairie. Instructif !

J’y ai appris des choses intéressantes sur l’avancement – enfin, si l’on peut dire, le mot n’est pas franchement adéquat vu la lenteur du dossier – du projet Tram, présenté par le Président de la CCG soi-même.

Le patrimoine qui n’a pas de fonction ?

Mais j’ai aussi découvert une notion qui m’était jusqu’ici inconnue concernant la chose patrimoniale, à savoir « le patrimoine qui n’a pas de fonction ». Mais qu’est-ce,  me direz-vous ? Et bien, il s’agit dans le jargon municipal de bâtiments notamment, appartenant à la commune mais dont la fonction est inexistante, soit qu’elle n’existe pas ou plus soit – plus sûrement – parce qu’on ne sait pas la faire exister.

Dans la logique de l’actuelle équipe municipale, les objets classés au « patrimoine qui n’a pas de fonction » peuvent donc être livrés à l’avidité des promoteurs.

Surprenant si l’on se souvient que l’équipe pilotée par Antoine Vieilliard  a fait ardemment campagne contre le bétonnage de la commune il y a quelques mois.  Elle s’apprête donc à  emboîter le pas sans complexe. Quels projets nécessitant une manne financière récupérée sur le « patrimoine sans fonction » sont-ils donc sur le feu ? Il faudra que j’aille à une prochaine séance du Conseil pour le savoir.

Nos voisins savent faire fonctionner leur imagination

A propos de projets, il y en a un qui mérite qu’on s’y attarde, même s’il se déroule de l’autre côté de la frontière, à Perly. Vous aurez sûrement remarqué le chantier en cours autour de l’ancienne et belle bâtisse juste après la douane.

Depuis que les arbres vieillissants qui la masquaient ont été coupés, elle apparaît dans toute sa splendeur, un peu décrépite certes, mais pleine de charme. J’ai craint un moment que dans la foulée, les pelleteuses ne la mettent à bas, comme les arbres. Mais, pas fous nos voisins suisses ! Ici, on ne tranche pas dans le vif des bâtiments à tort et à travers. On pense. On soupèse. Et on fait de bons choix. Je viens d’apprendre que la « fonction » actuelle de cette belle villa c’est sa réhabilitation.

Et cela pour lui donner une nouvelle vie, qui viendra nourrir celle des habitants de Perly sous la forme d’une Maison de quartier. Quelle grande idée pour le coup !

Et on se met à regretter que côté français on n’ait pas su concocter d’aussi beaux projets pour tous les anciens bâtiments de la ville, fussent-ils à caractère industriel (hormis l’Arande, qui garde les traces de son passé fromager). Espérons que cette manifestation du bon sens helvétique inspirera nos élus pour l’avenir et que les objets classés au « patrimoine qui n’a pas fonction » sauront être étudiés avec attention avant de les expédier au paradis des objets perdus.

 

Un commentaire

  1. Le maire ne commencerait il pas à vendre les bijoux de famille ? Si tel était le cas cela me filerait les boules!!!
    Pour moi les bijoux de famille ont toujours eu une fonction  » patrimoniale » vitale….. c’est génétique.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top