Accueil / Que font vos élus ? / Notre équipe se renouvelle

Notre équipe se renouvelle

Après la démission de Véronique Lecauchois,Jean-Claude Guillon a décidé aussi de passer la main. Deux démissions avec des motivations différentes mais malgré tout un dénominateur commun : une difficulté à croire encore au grand jeu de la
transparence de notre Maire.

La démission de Jean-Claude était prévue car il a toujours souhaité en cours de mandat transmettre le flambeau aux jeunes pour qu’ils se familiarisent avec le fonctionnement municipal.Fabien Gonneau le remplacera dés le conseil d’Avril. Joël Delépine et Fabien devraient se partager les commissions et groupes de travail dont Véronique et Jean-Claude étaient membres.Jean-Claude ,comme Véronique, font toujours partie de notre groupe de réflexion et d’action et continueront à ce titre de participer à notre travail d’ensemble. Jean-Claude ,quant à lui, préside l’Office Municipal des Sports et à ce titre , aujourd’hui fait avancer un projet d’Office Intercommunal des Sports qui pourrait répondre aux difficultés financières des associations sportives en répartissant d’une maniére plus équilibrée les efforts sur le territoire de notre communauté de communes. C’est un grand et long chantier et nous serons à ses côtés pour tenter de le mener au bout.

Nous avons souhaité mettre en ligne le discours de Jean-Claude lu lors du dernier conseil pour l’informer de sa décision et nous profitons de ces quelques lignes pour le remercier du travail effectué et de la bonne humeur qu’il a toujours su mettre dans toutes nos rencontres.

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux de la majorité, et de la minorité,

J’ai fait parvenir à monsieur le maire de St-Julien, ma lettre de démission avec une date d’effet au 1 avril 2016.
Je reprends mes propos :

Si les raisons de ma démission sont diverses, l’essentielle est celle de respecter mon engagement de laisser, après deux ans de mandat, la possibilité à un colistier, de devenir conseiller municipal et d’expérimenter ainsi le rôle d’un élu au service de sa ville et de ses habitants.Cette décision est importante pour moi. Dans ma famille quand on s’engage, on va jusqu’au bout, et notamment quand on est élu municipal.

Ainsi, j’ai une pensée pour ma grand-mère paternelle qui à la libération fut la 1ere femme conseillère municipale de sa ville, Villefranche de Rouergue, sous-préfecture de l’Aveyron. J’ai aussi, une pensée pour mon père qui fut adjoint dans les années 72 sous la municipalité du docteur Desjacques. J’étais jeune à l’époque, mais j’ai encore en mémoire, les heures passées par toute l’équipe pour préparer l’avenir de St-Julien.

Nous leur devons, le premier syndicat des ordures ménagères, le premier syndicat des eaux, le principe de l’avenue Louis Armand (les poids lourds se croisaient dans la grand-rue à cette époque), la structuration du CTM et surtout la création de la ZAC du Puy St-Martin. Cette décision selon certains, mettrait à mal durablement les finances de la ville. Mais si cette orientation forte de vouloir peser sur le type d’urbanisation n’avait pas été prise, nous n’aurions sans doute pas un quartier dans lequel il fait bon vivre avec ses commerces, ses équipements publics, son école et son collège à proximité.

Tenir une promesse c’est plutôt valorisant. Le fait que ce soit Fabien GONNEAU qui me remplace ajoute du sens à cette décision. J’aurai pu, monsieur le maire, avoir des regrets, si vous aviez par exemple tenu vos engagements énoncés en débutant le 1er conseil municipal de votre mandat . Celui d’écouter toutes les idées, vous avez même vanté ce jour là, l’intelligence collective.

Figurez-vous monsieur le maire que j’y ai cru. Je me suis dit, naïvement, je ne suis plus dans la majorité, mais après tout si je peux apporter ma pierre à l’édifice, cela sera tout de même intéressant.J’ai vite déchanté et notamment quand le projet du groupe scolaire de Chabloux est arrivé. J’ai bien vite compris alors, que l’intelligence collective ne s’appliquait qu’aux élus de la majorité.

Pour conclure, j’ajouterai que je n’ai pas l’impression d’avoir trahi la confiance des Saint-Juliennois. Je ne suis pas indifférent à la vie de la cité, puisque je reste président de l’office municipal des sports de notre ville, avec l’ambition partagée par son comité, de soutenir le sport de St-Julien et de prolonger cette dynamique au niveau du territoire de la communauté de commune. Nous sommes en effet, toutes et tous persuadés, que le sport de tous, par tous est un des éléments clef pour bâtir un territoire tel que le notre.

Merci de votre attention.

Et bonne chance à Fabien

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top