Accueil / Que font vos élus ? / Véronique Le Cauchois démissionne du Conseil Municipal

Véronique Le Cauchois démissionne du Conseil Municipal

Monsieur le Maire,

Mesdames et Messieurs les Adjoints,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux de la Majorité et de la Minorité,

En mars 2014 je me suis présentée sur la Liste de Michel De Smedt pour gagner pour ma Ville dans laquelle je vis depuis 43 ans et ainsi pouvoir agir et travailler au service et au plus proche de ses habitants. Nous avons perdu !

C’est vous, Monsieur le Maire qui avez été élu avec votre groupe. 1 821 St-Juliennois et St-juliennoises sur 7 122 Inscrits ont voté pour vous !

Seulement 26% de la population de la Ville vous ont donné leurs suffrages. Mais il est vrai qu’il n’y a eu que 3 755 votants !

A partir du moment où le choix avait été fait, je me suis malgré tout intégrée dans les Commissions Municipales : scolaire-enfance (maintenant 3-12 ans), sport, jeunesse, sociale et Commission de suivi du Rouge & Noir ; dans la Commission extramunicipale de l’Espace Part’âges. Dans le CCAS. Dans le Comité de quartier et de hameau de L’Arande. Dans le Groupe de travail de l’Eglise de Thairy duquel je me suis retirée très vite, ne voulant cautionner en aucune manière les hypothèses envisagées.

En tant qu’élue au Conseil Communautaire, dans la Commission Sociale-Séniors-Petite enfance et comme déléguée à la Mission Locale.

Je m’y suis investie, comme je l’ai toujours fait dans mes différents engagements, avec mes tripes, avec une présence, avec une envie, avec une volonté d’agir même ici en tant que membre du Conseil Municipal, je disais hier pour la Minorité aujourd’hui je dis pour l’Opposition.

Mais aujourd’hui, je me rends compte que je ne peux vraiment pas travailler avec vous Monsieur le Maire. Je ne me suis pas présentée à cette élection municipale pour cela et indirectement c’est ce que je fais !

Régulièrement vous aimez à rappeler que VOUS, dans votre grande largesse, par rapport à votre prédécesseur, vous travaillez dans la concertation, vous travaillez dans la transparence, c’est faux ! Vous l’affirmez mais ce n’est pas la réalité ! Je le vis depuis presque deux années.

Quelques exemples :

– le paiement des TAP (Temps d’Activités Périscolaires) était déjà acté lors de la présentation en Commission ;

– chaque élu, comme vous-même, avez une adresse mail, mais quand les habitants de notre Ville se permettent de s’en servir vous les traitez de « spam » ;

– l’hypothèse 2 pour le Groupe scolaire Chabloux était déjà décidé, pour preuve l’article paru dans le Bulletin Municipal quelque temps après la tenue de la Commission ;

– la vente du terrain aux associations musulmanes que vous avez déjà décidé de cautionner de part votre présence, entre autres, à une de leur soirée pour une recherche de fonds à l’hôtel Le Kempinsky à Genève.

Vous vous servez de ces arguments pour ensuite laisser penser que la Minorité cautionne votre politique. Vous validez vos propres choix par le travail soit-disant fait en Commission. Je me sens de plus en plus manipulée.

Comme exemple : la Commission Finances ouverte à la Minorité, il n’y avait qu’un représentant de notre Groupe !

Vous me reprochez ma position sur le pont Manera en tant que membre d’une association en contradiction avec mon vote lors du Conseil Municipal ! Mais vous Monsieur le Maire, quand des membres de votre équipe ne sont pas d’accord avec vous, vous les excluez des Commissions, et quand l’un d’entre eux participe malgré tout à celles-ci, il est traité comme « auditeur » et n’a pas le droit de vote ! Et ceci date depuis mars 2015, seulement une année après votre élection, . . . je suis profondément choquée de cette façon de faire et de traiter les personnes. Moi je n’ai pas été exclue de cette association malgré mon désaccord !

Pour toutes ces raisons résumées, ne voulant pas trop empiéter sur l’ordre du jour de cette séance, je vous demande donc, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Adjoints, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux de la Majorité, comme de l’Opposition, de prendre note, qu’à l’issue de ce Conseil Municipal je vous remettrai ma démission qui prendra effet immédiatement.

Mais avant de terminer je tiens à présenter

mes sincères regrets aux 931 St-Juliennois et St-Juliennoises qui ont voté pour notre Liste en mars 2014 ;

mes sincères regrets à mes colistiers que je laisse ;

mes sincères regrets à certains membres de la Majorité et du personnel de la Mairie, avec qui j’avais créé des liens, en espérant qu’ils comprendront ma position.

Merci de votre attention.

Véronique LE CAUCHOIS

13/01/16

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Scroll To Top